Modélisations expérimentale et numérique au service de la prévision des inondations urbaines

Les inondations restent difficiles à prévoir, en particulier en milieu urbain, alors qu’elles sont responsables d’environ 100 milliards d’euros de dommages en vingt ans en Europe. Les données disponibles pour l’élaboration et la validation de modèles sont souvent limitées à des étendues d’inondation observées sur le terrain, alors que le détail des champs de vitesse et la répartition des débits ne sont quasiment jamais mesurés. Les modèles expérimentaux constituent un outil privilégié pour combler ce manque. Dans un article publié récemment en collaboration avec un laboratoire CNRS de Strasbourg, des chercheurs du groupe HECE présentent et exploitent des données inédites de ce type basées sur une maquette d’un quartier urbain soumis à inondation.

L’article est accessible en open access : http://www.nat-hazards-earth-syst-sci.net/16/1413/2016/nhess-16-1413-2016.html